Hermano

Certains en ont plusieurs, 2, 3, 4, au féminin ou au masculin
D’autres, les pauvres, n’en ont pas
Dans mon cas j’en ai un seul, un hermano et c’est toi

Je me souviens de tes bouclettes blondes,
de tes joues ultra potelées que j’embrassais à perdre respiration
de comment tu gambadais avec ton atèle après une opération
de comment je savais te faire des grimaces et te rendre fou
de Samantha, ta première fiancée, quand t’avais 4 ans
de notre chambre partagée des années durant
de tes petits soldats, de tes avions,
des bruitages que tu faisais quand tu simulais une explosion
des tes vélos successifs, puis des coupes rapportées à la maison
de notre première console Nintendo achetée en amoureux
de nos batailles, disputes, crises qui exaspéraient nos vieux
puis vinrent la guitare, la musique électro et débats musicaux
nos confidences adolescentes et nos secrets d’hermanos.

Je ne suis pas sûre de t’avoir vraiment désiré,
à l’époque on m’avait rien demandé !
Pourtant un hermano comme toi est un des meilleurs cadeaux de la vie
un confident, une famille, un repère, un ami,
la même maison, les même parents, une enfance et le même sang.

Il y 30 ans aujourd’hui tu t’es incrusté dans la famille
Fini mon statut de Queen,  l’attention unique, l’exclusivité,
Tu as fait de moi une grande fille, une aînée,
Une soeur for ever, pour mon plus grand bonheur.

Feliz cumple hermano querido !

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

Laisser un commentaire