La mozaïque

mes nuits dans ma nouvelle maison

Une des choses que je préfère de mon nouveau chez moi à Buenos Aires, ce sont les petits carrés qui s’allument sur mes murs, sitôt ma lampe de chevet éteinte. Je m’explique : chaque nuit, en baissant le store d’une certaine façon, l’éclairage du jardin crée comme une mozaïque, une multitude de carrés noirs et blancs sur les murs de ma chambre. Un petit bonheur avant de m’endormir, qui a changé du tout au tout ces courts instants de flottement avant de rejoindre Morphée. Car comment ne pas penser à vous ?

Celles et ceux ceux qui sont là-bas, à 5h de différence, dans leurs lits eux aussi. Vous prendrez votre café quand je dormirai à poings fermés. Vous ne le savez pas mais j’ai pensé à vous pendant votre sommeil. J’ai observé chacun de ces petits carrés blancs, comme si vous étiez tous là tous en rang d’oignons alignés devant moi ! Je me demande quand est-ce que vous viendrez me voir, si vous viendrez un jour, et quand est-ce que je repasserai vers chez vous. Je me promets de vous écrire bientôt, de vous téléphoner… Je fais même des plans sur la comète de futures vacances ensemble.  Je vous sens tout autour de moi dans cette mozaïque, c’est vous tous, mes petites lueurs nocturnes, mes vers fluorescents,  mes phares de mer agitée, mes lampes de poche, mes bougies, mes loupiotes, mes étoiles, ma constellation.

Ce soir, ou plutôt ce matin, j’allais enfin me coucher mais l’envie de raconter était trop forte. Parce que le temps passe, et que je ne veux pas tarder à dire à Alice et Zoë (nées en 1917) de ne pas s’inquiéter, que Buenos Aires, c’est comme si elles y étaient !
Buenas noches a todos, maintenant je vais éteindre pour de bon et je vous retrouve dans quelques secondes !

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

3 commentaires pour “La mozaïque

  1. A cette heure, c’est toi qui dors et moi, incorrigible, j’ai la larme à l’oeil. Mille bisous du Gers sous la pluie…

  2. Salut Fanny,
    Je suis Virginie, du blog Parenthèse Argentine.
    Bon je n’ai encore jamais eu l’occasion de te le dire, mais j’adore ton blog, la façon dont tu écris, et je te lisais déjà avant d’arriver en Argentine… A l’époque je me suis accrochée à tes reflexions porteñas comme à une bouée de secours, et je continue de te lire avec grand plaisir. Natacha m’a parlé de toi, je sais que tu es bien occupée, mais si un jour tu as quelques minutes pour aller boire un café ça me ferait grand plaisir.

Laisser un commentaire