Les rockers argentins sont vivants

 Terre musicale particulièrement fertile, l’Argentine a la chance d’avoir ses rockers vivants, en pleine forme et toujours sur scène. Andres Calamaro ( ex los Rodriguez, ex los Abuemos de la Nada), los Fabulosos Cadillacs, Fito Paez, Charly Garcia, Spinetta, Soda Stereo, los Redonditos de Ricotta, la Bersuit, Los Ratones Paranoicos pour ne citer qu’eux… Les Argentins sont fiers de leur « rock nacional » et ont de quoi.  Les rockers argentins sont des références pour tous et depuis 10/15 ans, s’exportent bien au-delà des frontières dans tous les pays hispanophones et certains comme Andres Calamaro font chanter toute l’Espagne.
Comme ils sont copains entre eux, quand on va voir Calamaro comme dimanche dernier au Club de la Ciudad (mon rêve s’est enfin exaucé), on voit en même temps Vicentico (ex Los Fabulosos Cadillacs), le chanteur des Babasonicos et Fito Paez, comme ça, qui passaient par là… Et moi j’exultais !

Tous ces noms sont certainement de grands inconnus pour ceux qui me liront, mais imaginez être la génération de mes parents, et être en âge de voir des idoles de rock sur scène, encore jeunes et fringuants, sans devoir acheter les compils ou les voir en documentaires à la télé. Ou comme si chez nous on avait Indochine et Noir Désir au top de leur gloire, un Gainsbourg vivant, Johnny Hallyday loin du coma, Téléphone encore à la mode, comme s’ils étaient copains tous  entre eux, avaient tout juste 50 ans ou même pas encore et restaient de vrais rockers remplissant les stades, sans promo chez Drucker, sans reportage dans Gala, et sans lifting.

Ce n’est qu’une simple anecdote musicale, mais c’est une illustration de cet étrange sentiment que j’ai ici, celui d’être dans une époque encore vierge, un pays jeune, sans besoin de références passées, car ici le rock c’est maintenant et pas en noir et blanc.

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

Laisser un commentaire