Archives du mot-clé france

Il neige !

Desde unos dias, mientras que unos y unas me cuentan un verano porteno en piletas, Punta del Este, viajando por Bariloche o Mendoza con mucho calor, que sepan que los Franchutes mueren de frio !!! Hasta en el sur de Francia, lo que occure muy poco. Los aviones, trenes son parados, miles de casas se quedan sin electricidad por la nieve.

Hoy empiezaban las rebajas en las tiendas pero que me importa ! A la hora de comer, con un espectaculo urbano de tanta belleza, preferi tomar unas fotos de Toulouse, donde en un mes ya no estare.

J – 3 mois…


Demain je suis sensée annoncer mon prochain départ au travail… et ensuite à ma mère…

Tant de joie et en même temps tant de mensonges et de secrets gardés… c’est un peu lourd à porter parfois.

J’ai envie de leur dire à tous « Je pars en Argentine !!!! réjouissez-vous pour moi !!! » parce que je le souhaite tellement !
J’y pense tous les jours, plusieurs fois par jour, je m’imagine dans ces rues que je connais déjà, avec mes amis, une glace à la main et le sourire aux lèvres…

Un dimanche à Toulouse


Une des choses que je regretterai de Toulouse, c’est le cinéma.

– Les différentes salles où je me rends à pied ou à vélo. Le cinéma à côté de chez moi et du bureau, le cinéma à la dernière minute, le cinéma pas cher, le cinéma une fois par semaine ou plus, le cinéma à volonté ! Les fenêtres sur le monde des films étrangers. Le cinéma seule ou accompagnée. Le cinéma qui m’éloigne de ma routine en semaine, les salles obscures qui illuminent mes dimanches quand il n’y a pas grand chose à faire. Une dose d' »oubli » et d’obscurité de deux heures, un voyage garanti, une plongée sans contre-indication. Une habitude prise depuis petite grâce à ma mère, à la séance dominicale du ciné Lafayette d’Auch.

– Ma salle préférée, belle et intime, celle de l’Utopia, digne d’un cinéma d’avant, toute de rouge vêtue, les fauteuils moelleux, et toujours de très bons films.

– Et surtout les 2 événements qu’en tant que ciné-hispano-latino-phile je ne raterais sous aucun prétexte : Cinespana et le Festival de Cinéma d’Amérique Latine, qui permettent de découvrir le cinéma brésilien, péruvien…, des films espagnols en avant-première, des acteurs et des réalisateurs venant les présenter.

Cette semaine c’était le festival Cinespana, j’ai pu voir 3 films excellents : 7 mesas de billar frances, todos somos invitados, et le dernier cet après-midi, Bajo las estrellas, un film incroyable ! Une pépite ibérique d’humour et de tendresse. De ceux qui font verser quelques larmes pendant le générique de fin. De ceux qui font oublier un dimanche d’octobre solitaire, de ceux qui en font une belle journée.