Toi mon tacho

Ce soir il fallait que je te le dise,
parce que tu es quasi-toujours une bonne surprise.
Avec toi où je me laisse (trans)porter
et regarde la ville sous mes yeux défiler.

J’adore lorsque tu m’autorises à fumer,
et me concèdes ce luxe le temps d’un petit trajet.
Alors je me sens libre et rebelle !
Merci pour cette petite subversion qui rend la vie plus belle.

J’aime lorsque tu m’interromps dans mes pensées
les rares fois où je n’ai pas envie de causer,
et que tu me parles d’amour, de foot, de politique,
comme si j’étais une porteña véridique.

Fidèle compagnon de jour mais surtout de nuit,
infaillible, toujours là pour moi et mes amis.
Royal, je n’ai qu’à lever le petit doigt
et tu apparais au coin de la cuadra.

Tu te prends souvent pour Fangio,
ignores les stops, les feux rouges, les panneaux.
Quand tu es « libre », c’est avec toi que je prends la fuite,
toi mon as de la conduite.

Tu as plusieurs noms d’oiseaux: chofer, taxista, tacho.
Merci pour toute ta gouaille et tes bons mots.
Mon petit luxe, mon petit plaisir dans ma vie à Buenos Aires,
sur ta banquette arrière j’oublie toutes mes misères.

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

Laisser un commentaire