Un dimanche à Toulouse


Une des choses que je regretterai de Toulouse, c’est le cinéma.

– Les différentes salles où je me rends à pied ou à vélo. Le cinéma à côté de chez moi et du bureau, le cinéma à la dernière minute, le cinéma pas cher, le cinéma une fois par semaine ou plus, le cinéma à volonté ! Les fenêtres sur le monde des films étrangers. Le cinéma seule ou accompagnée. Le cinéma qui m’éloigne de ma routine en semaine, les salles obscures qui illuminent mes dimanches quand il n’y a pas grand chose à faire. Une dose d' »oubli » et d’obscurité de deux heures, un voyage garanti, une plongée sans contre-indication. Une habitude prise depuis petite grâce à ma mère, à la séance dominicale du ciné Lafayette d’Auch.

– Ma salle préférée, belle et intime, celle de l’Utopia, digne d’un cinéma d’avant, toute de rouge vêtue, les fauteuils moelleux, et toujours de très bons films.

– Et surtout les 2 événements qu’en tant que ciné-hispano-latino-phile je ne raterais sous aucun prétexte : Cinespana et le Festival de Cinéma d’Amérique Latine, qui permettent de découvrir le cinéma brésilien, péruvien…, des films espagnols en avant-première, des acteurs et des réalisateurs venant les présenter.

Cette semaine c’était le festival Cinespana, j’ai pu voir 3 films excellents : 7 mesas de billar frances, todos somos invitados, et le dernier cet après-midi, Bajo las estrellas, un film incroyable ! Une pépite ibérique d’humour et de tendresse. De ceux qui font verser quelques larmes pendant le générique de fin. De ceux qui font oublier un dimanche d’octobre solitaire, de ceux qui en font une belle journée.

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

Laisser un commentaire