Veloma Papi

Le coeur n’y est pas mais je vais me coiffer, ne pas « avoir l’air d’une folle » comme tu disais, mettre du parfum, n’importe lequel, de toute manière je ne pense pas que tu savais les distinguer, mais du parfum. Mamie ne supporte pas en mettre, mais toi tu attendais nos visites maman et moi pour ces respirer ces effluves qui t’étaient interdites. Mettre un peu de couleur, ne pas ressembler « à une veuve portuguaise » toute de noir vêtue. Le résultat n’est pas trop mal finalement, je crois que je serais à ton goût si je venais rue Buffon. Je vais t’envoyer tous les buenos aires possibles pour t’accompagner là-haut. Je sais que tu redescendras de temps en temps vers le Libanoun, le Béarn et par ici aussi j’espère.

A propos de Fanny

Poulette du Gers 100% coeur de canard. Expatriée en Argentine depuis 2009. Je livre mes anecdotes sur cette capitale du bout du monde, mes pensées sur la vie à l'étranger et quelques récits de voyages en Amérique du sud sur le blog Destino Buenos Aires. Challenge 2014: convaincre un éditeur ❤

Laisser un commentaire